À la rencontre de Vincent Vialaneix - JC Decaux France

JC Decaux, pour ceux qui connaissent pas, c’est quoi ?

Nous sommes le groupe n°1 mondial en communication extérieure et Français. Notre métier est de trouver des solutions de communication à des annonceurs qui souhaitent prendre la parole, que ce soit dans une ville ou une agglomération. Nous pouvons nous adresser à toutes les générations, tous les profils, toutes les catégories socio-professionnelles, tous les budgets et c’est là que réside la plus grande force de la communication extérieure. La société a été créée en 1964, son histoire est passionnante…

Faites-nous en part !

En 1964, Jean-Claude Decaux a une idée lumineuse : offrir aux collectivités et aux usagers des mobiliers et services financés par la publicité. Lyon est alors la première ville séduite par cette offre. Il y installe les premiers abribus publicitaires. Aujourd’hui, nous sommes présents dans 3 000 villes en France, dans 84 pays, sur tous les continents. JC Decaux fait partie des fleurons de l’économie française au même titre que LVMH ou Michelin. L’exigence Decaux est au coeur de toutes nos préoccupations, notamment en terme de responsabilité sociétale et à ce titre, je suis fier de pouvoir annoncer que JC Decaux a obtenu son entrée dans la liste A ONG Carbon Disclosure Project Climate.

Un projet qui vous tient à coeur ?

Oui énormément car Jean-Charles Decaux, PDG actuel, insuffle une véritable dynamique à ce niveau. La responsabilité environnementale et sociétale de l’entreprise, que ce soit en France ou dans le Monde, n’est pas un écran de fumée. Nous avons à coeur de respecter l’idée première de notre fondateur : être au service des usagers et donc de nos concitoyens. Cela implique des positions fermes, de la stratégie à l’opérationnel.

Un exemple concret ?

Pas un mais des exemples ! La technologie LED a été installée sur tous nos panneaux et abribus. 100% de nos affiches sont recyclées (par la PAPREC).100% de nos mobiliers sont entretenus avec de l’eau de pluie. Même les textiles des agents d’exploitation sont made in France (en Bretagne). 150 ingénieurs phosphorent chaque jour dans le département Recherche et développement au siège, à Paris.

Pouvez-vous nous parler de l’agence du Brézet ?

L’unique agence de la Région est au Brézet et compte 57 collaborateurs. Nous travaillons avec 29 collectivités et 31 fournisseurs en local, de la papeterie au recyclage des vieilles affiches. Nous contribuons à l’emploi du territoire et ça aussi j’en suis très fier.

Pourquoi adhérer au Club Réflexe Brézet ?

Je fais partie de nombreux réseaux (DCF, Entreprises ASM en mêlées) et j’ai souhaité intégrer le Club Réflexe Brézet puisque l’agence a toujours été implantée au sein de cette zone. J’apprécie de pouvoir connaitre mes « collègues de quartier » et de les faire travailler lorsque j’ai besoin personnellement ou professionnellement. L’entretien de nos véhicules se fait par exemple au sein du Brézet… tout comme celui de ma propre voiture.